mercredi 24 août 2016

Mandala, dream-catcher et crochet : l'association qui calme les mains et l'esprit. #Tuto


Well, well, well... J'ai à peu près 3754 notes en retard et autant de choses à faire, mais dernièrement j'ai pris de bonnes résolutions : j'arrête de m'ajouter des contraintes et je me fais plaisir (#MaGueule). Donc je fais, fais, fais, c'qui me plait, plait, plait. comme poster aujourd'hui un tuto de mon magnifaïque dream-catcher mandala en crochet réalisé ces derniers jours, et pour les autres notes, on verra plus tard. 
Mais avant tout, TA DAAAAAH, v'là la bête : 



Oui, voilà.
J'ai entendu ton "OOOOH !" d'émerveillement d'ici, moi aussi ça me fait ça à chaque fois que je le regarde. Et mes chevilles vont bien, merci... Non, vraiment, je le trouve très beau. Et si je le trouve si beau, c'est aussi et surtout parce que ça a été un réel plaisir de le faire. D'abord parce que c'est long, mais pas trop, juste le temps d'apprécier l'activité. C'est assez facile, quand on maîtrise les bases du crochet, sans piège ni difficulté spécifique (... enfin, sauf peut-être pour deux trois bricoles dont on reparlera plus tard, mais je vais tout bien t'expliquer !). Et puis surtout, ce sont des mandalas montés en dream-catcher. Et les mandalas, c'est magique : que ce soit en coloriage, en dessins mode zentangle ou en crochet, c'est la même impression de relaxation, de calme, de zénitude. En plus, ce dream-catcher est un cadeau, autant dire que j'ai mis du love spirit dans les mailles, et ça, c'est pas mal non plus au niveau des good vibes.

Alors, tu veux le même ? Faciiiile ! C'est parti ! 

Le matériel : 
  • laine à crocheter en n°4, coloris au choix (4 coloris différents ici, mais fais as you want !).
  • crochet n°4.
  • aiguille à laine, ciseaux. 
  • ronds à abat-jour, diamètre 16 et 10 cm. 
  • une boisson chaude.
  • un endroit confortable.
  • du temps. 
Comment on fait ?

1 - le grand mandala :

Modèle issu du Mollies Makes spécial crochet de cet été, qui a repris un modèle de mandala du blog Attic 24. J'ai commencé à suivre le modèle, mais je n'avais pas de perles à mettre au bout, et du coup, paf, j'ai eu envie de le monter sur un rond en métal...
Tu peux reprendre le même modèle, que tu trouveras dans le hors série Mollie Makes "crochet" de cet été, ou choisir n'importe quel autre modèle de mandala : tu en trouveras plein sur le site des tutos crochet de Mollie Makes justement, ou sur le blog Attic 24 comme ici, et même si tu ne comprends pas bien l'anglais, c'est pas grave, y'a plein de photos en pas à pas !
Pour ce grand mandala de diamètre 16 cm, j'ai donc suivi le modèle d'Attic 24 dans le Mollie Makes jusqu'au rang n°9 avant de faire un rang de mailles serrées pour le fixer au cadre. 


Petit truc n°1 > pour les habitué-e-s au crochet en spirale, comme pour les amigurumis par exemple, sache que ici, pour obtenir un beau mandala, il faut clore chaque cercle avant d'attaquer le suivant. Donc, à la fin de chaque rang, on fait une maille coulée dans la maille de départ pour fermer le cercle, et on change de couleur de fil. 

Petit truc n°2 > quand ton mandala a la taille voulue, il faut le crocheter directement sur le cercle en métal. Je te déconseille de faire un rang complet de mailles serrées sur le cadre, ça risque d'alourdir le mandala, mais en t'appuyant sur le dernier rang crocheté tu peux faire un truc sympa (une ms autour du cadre toutes les 5 mailles, ou *2ms autour du cadre, 3ms hors cadre* repeat, etc...).
Pour crocheter et fixer au cadre, j'ai essayé d'expliquer les choses le plus clairement possible à une copine par mail, mais rien ne vaut une démonstration alors attaaaaation, j'ai fait une vidéo !!!
Et ouais, je progresse tavu...
Bon, ceci dit, j'ai encore une bonne marge de progression vu que le son est tout pourri, que j'ai merdouillé sur les dernier points et qu'en plus on entend très bien l'alerte de batterie vide à la fin de la vidéo, sympa... Mais bon, mets pas le son trop fort et tu ne devrais pas trop t'abîmer les tympans :


 2 - le petit mandala :

Même principe, mais en total free-style ce coup-ci, et ça, c'est trop de bonheur à crocheter ! J'ai vraiment eu l'impression de dessiner avec la laine, trop cool...
Voici comment faire si tu veux exactement le même :

  • crocheter 5 ml et refermer en cercle par une mc dans la première maille.
  • rang 1 : dans ce cercle, crocheter 3 ml (comptent pour 1 br), puis 15 br > 16 br en tout. Fermer par une MC dans la 3ème ml de départ pour fermer. 
  • rang 2 : crocheter 2 ml (comptent pour 1 dbr) puis 1dbr et 1 ml, puis entre chaque br du rang précédent crocheter *2 dbr 1 ml* et répéter jusqu'à la fin, fermer par une mc. 
  • rang 3 : 1 ms dans chaque espace, terminer par une mc, comme d'hab' (bon, ça, je ne vais plus le répéter maintenant, je pense que tu as compris !)
  • rang 4 : faire 2 ml (comptent pour 1 dbr) puis 1 dbr dans la même maille et 1 ml, sauter une maille, et reprendre *2 dbr, 1ml* toutes les deux mailles (on saute une maille à chaque fois). 
  • rang 5 : entre deux groupes de dbr du rang précédent, faire 2 ml (comptent pour 1 dbr) puis 2 dbr et 1 ml, puis entre chaque groupe de dbr du rang précédent reprendre *3 dbr, 1 ml* jusqu'à la fin du rang. 
  • rang 6 : 2 ml (comptent pour 1 dbr) puis 1 dbr dans chaque maille du rand précédent. 
  • rang 7 : fixation au cadre, cf la vidéo > dans chaque maille du rand précédent, crocheter 1 ms : 3x hors cadre puis 2x en prenant le cadre, jusqu'à la fin. 
3 - étape relou : arrêter tous les fils...

...en rentrant les bouts de laine dans les mailles crochetées à l'arrière du mandala. C'est fastidieux et pas méga funky, mais indispensable si tu ne veux pas que ton dream-catcher se dé-crochète tout seul et que les cauchemars ne s'échappe au beau milieu de la nuit... 


Si tu fais ça bien, tu as un dream-catcher réversible, même. La classe jusqu'au bout ! 

4 - les plumes et les fausses perles : 

Un dream-catcher digne de ce nom doit avoir des plumes et des perles. C'est comme ça.
Pour rester dans le trip crochet et laine à 100%, nous allons les faire... En crochet ! (ORLY ?!)

Pour les plumes : une de chaque couleur.

J'ai suivi ce tutoriel de Ahooka qui a réalisé un très joli dream-catcher tout en crochet elle aussi.
Et oui, grande a été ma déception... En faisant une recherche google "tuto+crochet+plume", je suis tombée sur cette page, très bien faite, avec un modèle fort beau. Déception, donc, car même si je me doutais bien ne pas avoir inventé le concept du dream-catcher entièrement crocheté, je t'avoue que je ne m'attendais pas à en trouver des tutoriels complets comme ça ! 
Pour les plumes, donc, je copie/colle, et tu trouveras un pas à pas en photos sur le blog de Ahooka (merci à elle, grâce lui soit rendue, tout ça²) : 
  • faire une chaînette de 13 ml en laissant une très grande longueur au début
  • faire une MC dans la 2ème maille en partant du crochet, puis : 1 mc, 2 ms, 3 dbr, 3 br, 1 dbr, et 3ms dans la dernière maille en tournant autour de la chaînette pour faire demi-tour, et continuer de l'autre côté de la chaînette : 1 dbr, 3 br, 3 dbr, 2 ms, 1 mc.
  • rentrer le fil. 
Petit ajout de mon côté : j'ai rentré le fil tout le long de la chaînette de départ pour dessiner le centre de la feuille, et j'ai crocheté une chaînette de 15 ml avec le fil de départ, qui servira à accrocher la plume au bas du petit mandala. 


Pour les perles (enfin, les ronds bizarroïdes qui pendouillent) : 3 en tout, couleurs au choix.
  • Dans un magic-ring, crocheter 6ms. 
  • Resserrer le cercle, faire une mc dans la ms de départ.
  • Crocheter une chaînette de 12 ml, et arrêter en laissant une bonne longueur de fil. 
  • Dans un autre coloris, faire un double nœud, enfiler les deux brins de laine de chaque côté du nœud dans l'aiguille à laine, passer l'aiguille au centre du cercle, refaire un double nœud bien serré de l'autre côté, et couper à ras. 
5 - l'assemblage : 

Sur le petit mandala, entre 2ms qui ont servi à le fixer au cadre, faire une chaînette de 12 ml que l'on fait passer entre le cadre et le mandala du grand modèle avant de la fixer à nouveau entre 2ms du dernier rang du petit mandala par une ms.
C'est pas clair ? Regarde la photo, ça va aider... 


OMG, ce fléchage délicat et précis est de toute beauté...
M'bref. 

Pour accrocher ton dreamcatcher, à l'opposé de l'assemblage des deux mandalas, faire une ms dans le cadre, puis une chaînette de 15 ou 20 ml selon la taille désirée, et revenir fermer la boucle par une ms dans le cadre, juste à côté de la première, ou même dedans, allez zou. 

Au bas du petit mandala, fixer par un nœud double les plumes et les ronds en alternance.
Faire une petite boucle à la fin du fil qui pendouille, à la hauteur voulue, et couper le reste du fil. 

6 - fin : 
  • accrocher le dream-catcher mandala, 
  • l'admirer, 
  • se sentir fièr-e de soi, 
  • sourire.  :)
Et en guest-star option "c'est trop facile, compliquons un peu les choses", je te propose de faire la même chose avec un chat sur les genoux, c'est funky.



Wala, wala... Allez, y'a plus qu'à !
Et, bien sur, si tu t'y colles, sois gentil-le : envoie moi des photos, ça me fera bien plaisir !

mardi 16 août 2016

Se souvenir des belles choses.

J'ai écrit un long, long texte. 
Ça m'a fait du bien.
Je l'ai relu, j'ai pleuré, et puis je l'ai effacé. 
Voilà, j'ai mis des mots sur la douleur, la tristesse, la colère et l'absence. 
Ils ont rempli leur rôle, je me sens un peu mieux. 
Un tout petit peu... 

Il n'y aura plus ces concours d'origami avec Benji. 
Il n'y aura plus ces joutes oratoires avec Philippe. 
Il n'y aura plus leurs sourires, leurs mots, leurs conseils, leur générosité, leur amour... 

Ça n'est pas la mort qui est douloureuse, c'est l'absence. 


Pour l'instant, la tristesse l'emporte.
Mais si je suis si triste, c'est parce que j'ai surtout eu le grand bonheur de les connaître. 
Viendra un moment où je me souviendrai surtout de ça. Des belles choses. J'attends. Je serai patiente.
Pour l'instant, je veux juste dire à tout ceux qui pleurent avec moi que nous avons eu une chance formidable, vraiment, de faire partie de leurs vies trop vite envolées. 

Dansez, pleurez, chantez, riez, criez, aimez. Vivez !
Dites à tous ceux que vous aimez que vous les aimez. 
C'est important. vraiment. 
<3

mercredi 6 juillet 2016

Cosmétiques DIY #13 - ma BB cream perso et les protections solaires en cosmétique-maison.

Voilà l'été, enfin l'été, la peau craméééééééée !
Le soleil et moi, tu le sais, on est pas méga pote.
C'est bien simple, mon cycle de bronzage, c'est blanc/rouge/pèle et repeat (voir plus bas).
Alors quand les premiers rayons pointent, hop hop hop, je protège tout !
Pas seulement pour faire le lézard sur la plage (je ne fais jamais le lézard, question de survie...), mais tout le temps : enrichir la moindre crème en actif protection solaire, c'est ça, le secret de ma peau blanche mais pas brûlée ! Et donc, pour tous les jours, ce qu'il me faut c'est...


#13 - une BB cream perso !

Bon, en vrai, c'est peut-être pas une vraie de vraie BB-cream, mais comme elle remplit quand même pas mal de fonction, j'ai décidé que, et toc.
Ma BB-Cream perso, elle fait tout ça :
- hydratation
- apaise et unifie
- protection solaire
- teinte légère
Là, je t'en propose une version toute personnelle avec huile de macadamia et de buriti, oxyde de zinc et oxyde marron, mais tu peux tout personnaliser !
L'idée, c'est de te créer une crème adaptée à ton type de peau, d'y ajouter le colorant léger de ton choix, de l'oxyde de zinc pour la protection solaire, et éventuellement d'autres actifs selon tes besoins : argile blanche apaisante et anti-bactérienne, HE pour le parfum et le soin...

Mon cycle de bronzage qui envoie du rêve !
Je t'explique à quoi servent tous les ingrédients :

- pour la crème de base, tu fais comme tu le sens : tu te fais un liniment, tu choisis une crème neutre, tu t'en bricoles une autre, c'est comme tu veux ! A toi de voir ce qui te convient.

- pour la protection solaire, l'ingrédient clé c'est l'oxyde de zinc. Je ne vais pas te faire un cour complet, d'autres bidouilleuses de l’extrême l'ont déjà fait avant moi, mais sache juste que l'oxyde de zinc est un écran solaire minéral très efficace et sans composant chimique cracra (oui parce que te mettre une crème solaire afin d'éviter un cancer de la peau tout en te tartinant de produits cancérigènes, avoue que c'est quand même ballot...). Je te laisse découvrir les explications sur le site des trappeus.e.s où j'ai trouvé ma "source d'inspiration" (oui, j'aime le la jouer artiste... :p )

- pour l'effet teinté, on ajoute de l'oxyde marron (comme pour la poudre de teint !) ou de l'argile rose en fonction de ta carnation.

- pour tout le reste, il y a mastercard des tas d'actifs que tu peux choisir en fonction de tes envies et de tes besoins : de l'argile, des huiles essentielles, des absolues et des extraits de plante, des poudres (allantoïne, miel...)... Certaines huiles essentielles sont des protections solaires naturelles (la lavande par exemple) mais d'autres sont photo-sensibles, attention !!!


Pour celle que je te présente ici, j'ai choisi une base de liniment non-gras, à laquelle j'ai ajouté oxyde marron et oxyde de zinc :
  • 20 ml d'huile végétale ou de mélange d'huiles végétales : 15 ml macadamia et 5ml buriti ici. 
  • 2ml de cire d'abeille ou 1ml de cire de candelilla
  •  20 ml d'eau de chaux
  • une pelle de 2ml d'oxyde de zinc
  • une pointe de couteau d'oxyde marron
  • 5 gouttes d'huile essentielle de lavande
  • 5 gouttes de vitamine E
Faire fondre les huiles et la cire au bain marie.
Ajouter l'eau de chaux et mélanger au fouet.
Sortir du feu et continuer à mélanger vigoureusement, ajouter ensuite l'oxyde de zinc et l'oxyde marron finement broyés ensemble au préalable.
Ajouter l'huile essentielle et le conservateur.
Mettre en flacon, et voilà !
Preview


Et le résultat : une crème pas trop épaisse, avec une couleur qui n'est pas homogène dans le flacon mais qui s'unifie une fois appliquée sur la peau. Elle s'étale bien sans laisser de film. La teinte est légère, pas trop couvrante, mais ça unifie bien le teint. Et surtout, promis-juré, pas de coup de soleil sur le bout du nez !



Et juste pour le plaisir, 5 préjugés sur les crèmes solaires, histoire de te convaincre que oui, il faut se protéger, et que le faire avec des produits pas trop pourris, c'est pas plus mal !
Allez hop, on se crème, on se crème !
Et on lance la mode du blanc radioactif top classe certifié sans mélanome !


mardi 5 juillet 2016

Cosmétique DIY #11 et #12 : déo crème, huile sèche pour les cheveux et WE productif !

Il y a plus d'un mois, j'étais en fin de déodorant solide, je n'avais plus de shampoing ni de démaquillant, il fallait agir ! Ta ta ta taaaaa.... C'est une mission pour DIY-Woman !
Et c'était aussi l'occasion de tester deux-trois nouveaux produits, et d'en améliorer d'autres. 
Je me suis mise au boulot, et après quelques temps dans la cuisine à jouer à l'apprenti-sorcière, je suis ressortie avec : 
  • un déo-crème sans bicarbonate, d'après la recette de ma copine la Gélule, 
  • une chantilly de karité-coco-jojoba,
  • un démaquillant à l'oléa-verra et à l'eau de rose, 
  • un pschitt kisenbon et qui fait la peau douce (pschitt prodigieux, recette Aroma-Zone simplifiée),
  • un dentifrice à la menthe (dont je t'ai déjà parlé ici), 
  • une huile sèche scintillante pour les cheveux,
  • un shampoing crème au rhassoul et au savon noir (recette marocaine trouvée sur Aroma-Zone)

J'en suis presque au 100% DIY dans ma salle de bain, dis-donc !!!
Et aujourd'hui, je vais t'expliquer comment faire 

#11 - le déo-crème sans bicarbonate & #12 - l'huile sèche pour les cheveux ! 

Ready ? Go ! 



#11 - le déo-crème sans bicarbonate :

(en haut à gauche !)
J'en étais toujours à mon déo-solide au bicarbonate, j'en avais aussi fait une version crème (sans la cire), et ça me convenait très bien... Sauf qu'à l'usage, le bicarbonate, ça grattouille ! Et franchement, les aisselles qui démangent, c'est pas top glamour. Et je ne parle même pas de mes copines bidouilleuses qui ont carrément fait des réactions allergiques au bicarbonate, avec la peau toute irritée, brrr... Pas d'allergie de mon côté, pas même de réelle gêne, mais l'envie d'une crème plus douce et qui ne donne pas d'impression granuleuse...
Merci à ma copine Hoxia dite La Gélule pour sa recette que je te livre ici sans fioriture : 


Les ingrédients : 

25g huile de coco
2,5g de cire
10g de fécule
2,5g d'oxyde de zinc
11g d'argile blanche

15 gouttes d'huile essentielle
une pointe de couteau de calendula
-> ça, c'est la recette crash-test. 

Hoxia reconnait elle même que 2,5g de cire c'est beaucoup trop : "je conseillerais 1g, ou maxi 1,5 s'il fait chaud". Pour ma part, j'ai réduit à 1g, mais avec de la cire de candelilla qui est plus dure... J'ai même eu peur d'en avoir trop mis, mais non, ouf ! 
Pour les huiles essentielles, comme d'habitude j'ai choisi l’ylang-ylang et le bois de rose, et j'ai fait l'impasse sur le calendula en poudre. 
Je te présente les deux nouveaux ingrédients que je n'avais pas encore utilisés jusqu'à présent : l'argile blanche et l'oxyde de zinc. Tu peux y aller gaiement : ce sont des produits que j'utilise aussi pour le dentifrice, les soins de la peau, et en anti-solaire ! On y reviendra...

EDIT : La Gélule me fait savoir qu'elle tire elle-même sa recette de ce super blog (où je te conseille de n'aller faire un tour que si tu as au moins 3h devant toi) :  les tribulations de pamplemousse.

La recette : 

- faire fondre la cire et l'huile de coco au bain marie. 
- hors du feu, ajouter la fécule, l'oxyde de zinc et l'argile, et touiller touiller touiller jusqu'à ce que la crème épaississe, 
- ajouter les huiles essentielles et, éventuellement un conservateur (vitamine E), 
- verser dans un pot et... ayé ! 
Une petite astuce : broyer l'oxyde de zinc et l'argile blanche ensemble et les diluer dans un peu d'eau florale pour faciliter le mélange sans grumeau. 

Le coût : 
Ah oui quand même...
OMG c'est hooooooors de prix !!!
[pas de photo cette fois-ci, j'arrive déjà en fin de pot à la date où j'écris enfin cette note, plus d'un mois après... :/ Je compléterai quand je pourrai !]

#12 - l'huile sèche scintillante pour les cheveux :


Tu connais l'huile prodigieuse de Nuxe ? Si, si. Tu connais. Tu connais le prix aussi ? Et la composition ? Non ? Ben en gros, c'est trop cher, et pas si top. Mais ça sent divinement bon, ça fait les cheveux doux et brillants, et y'a des paillettes ! OMFG des pailleeeeeeettes quoi !!!
Et bien, youpi tralalou, j'ai trouvé le moyen d'en réaliser une carrément pas mal du tout, sans vouloir me vanter...

Le truc pour faire une huile sèche, c'est qu'il faut qu'elle ne soit... pas trop grasse. Merci Captain Obvious. Donc il faut choisir des huiles à la fois nourrissantes, assouplissantes et sèches, et si possible, qui sentent bon sans coûter un rein et demi. Mais ça ne suffit pas. Il faut aussi un "agent de toucher", un truc en plus qui fait crac-boum-uh, et qui assèche la composition.
Je te présente donc le "dry touch" de chez Aroma-Zone : fiche conseil dry touch
Son p'tit nom INCI c'est le dodécane, et c'est une sorte de paraffine 100% végétale. Paraffine, euh.. Comme le dérivé du pétrole ? Pas de panique, le Dodécane est vraiment un produit cool, c'est le Dodecene qui craint (un peu comme le sodium laureth sulfate qui est sympa là où le sodium lauryl sulfate est un vilain... ça tient à peu de lettres, hein ?)

Les ingrédients : 

dry touch - agent de toucher / paraffine végétale - 50%
huile de macadamia - 25% 
huile de pépin de raisin - 12,5%
huile de germe de blé - 12,5%
huile essentielle de citron - quelques gouttes (choisis celle que tu veux...)
fragrance monoï - quelques gouttes (la boby butter fait encore plus "Nuxe")
mica qui brille : noisette scintillant, bronze ou poudre d'or - une pointe de couteau

La recette : 

Très très dure la recette... Attention, concentration !
Dans un flacon ou une petite bouteille de récup' (merci Yves Rocher ;) ), verser les ingrédients dans l'ordre. Refermer, secouer pour mélanger. Done !

Le coût : 

pour 30ml environ (et de quoi tenir des mois !) : 
Le résultat : 

Une huile qui sent merveilleusement bon, qui brille et qui rend les cheveux merveilleusement doux et brillants... Je secoue le flacon pour bien mélanger les huiles et disperser le mica, j'en verse un peu dans mes mains, je me frotte les mimines avant de les passer dans mes cheveux et ooooooh, bonheur, "j'ai mis de l'orrrr dans mes cheveux (un peu plous de noir surrrr mes yeux, ça l'a fait riiiiireuh !)"



ALERTE BREAKING NEWS !!!
Mon mode s'écroule. Plus rien ne sera jamais comme avant. 
Dalida n'a jamais mis de l'or dans ses cheveux. Non. 
Je... Je... 
C'est dur. Je sais. Moi aussi je souffre. 


Sur ce, le soleil est là, va falloir penser à se protéger la peau des rayons, et sans y coller des produits beurk, tant qu'à faire... La prochaine fois, on parlera à nouveau de l'oxyde de zinc, tiens ! 
A plus les belettes à paillettes ! 

dimanche 12 juin 2016

anniversaire de ma luciole-kiwi ! #DIY #Tricot #Crochet #Bijoux

A l'autre bout du monde, il y a une petite puce qui a un super pouvoir épatant : celui de me pousser à bidouiller à donf pendant 2 semaines. Juste pour que je la vois sourire sur Skype. Cette petite puce a une autre particularité : c'est un mélange de luciole et de kiwi. Carrément. Bizarre ? Un peu, oui. Comme cette belle histoire qui fait d'elle ma filleule et moi sa marraine, même si je ne l'ai jamais vue "pour de vrai", à part quand elle était encore dans le ventre de sa maman. Et ça remonte à plus de trois ans ! 
La luciole-kiwi à super-pouvoir d'incantation bidouillesque, donc, a eu 3 ans. Il fallait donc agir ! Et comme la demoiselle a le bon goût d'aimer le violet... Go, go, gadget au tricot ! Et au crochet ! Et au reste !!!

Pour commencer, n'oublions pas ma filleule n'est pas n'importe qui : c'est la reine des lucioles-kiwis (bon, c'est aussi la seule que je connaisse, soit, n'empêche...). Il lui fallait donc une couronne. Et comme à trois ans, on est déjà une grande reine qui ne se balade plus partout avec son doudou, mais qu'on a encore besoin d'un nounours de temps en temps, un bracelet nounours à emmener partout autour du poignet, c'est pas si mal :  



Ensuite, à l'heure où chez nous c'est le printemps et le presqu'été, au pays des lucioles-kiwis c'est plutôt Winter Is Coming. Alors j'ai sorti les pelotes de laine toute douce (violettes bien sûr !) pour lui faire un petit ensemble cape + bonnet :



Pour la cape, j'ai adapté la taille d'après ce tuto en vidéo de Fadinou :
http://tricoti-tricoton-tricot-facile.blogspot.fr/2016/04/tuto-poncho-au-tricot-1-piece-sans.html (ça fait plusieurs fois que j'utilise les tutos de Fadinou, c'est vraiment cool pour se mettre au tricot, les modèles sont sympas et vraiment faciles à réaliser, et voir les points, ça aide !)
Pour le bonnet, j'ai utilisé ce qu'il me restait de laine pour tricoter un rectangle, trop dur...

J'ai profité de l'envoi du colis au pays des kiwis pour y ajouter un cadal pour sa maman (c'est pas donné-donné les colis pour le bout du monde, autant rentabiliser !) :


Il y avait d'autres bricoles dans le paquet, mais pour le reste, ça n'était pas du fait maison, donc bon... 
Une dizaine de jours plus tard, le colis était arrivé à destination, et... 
TA DAAAAH !
Voici en exclusivité sous tes yeux zébahis la reine des lucioles-kiwis en tenue de combat !!!


Bon, je vais passer à la taille 4 ans, moi... :p